Une école singulière depuis 1961

ecole moser


L’école Moser de Nyon est un établissement à taille humaine accueillant entre 350 et 400 élèves pour un cursus qui s’étend de la 5e HarmoS à la maturité. Idéalement situé au centre de Nyon et en face de la gare CFF, l’établissement se veut une école de proximité. Dans une atmosphère familiale où tout le monde se connaît, dirigeants et enseignants poursuivent leur mission en cultivant le goût d’apprendre et en développant la créativité de tous les élèves qui leur sont confiés.  

Fondée en 1961 par monsieur Henri Moser, l’école du même nom s’est progressivement implantée sur trois sites : Genève, Nyon et Berlin. L’école Moser est une institution engagée dans l’innovation pédagogique. Le site de Nyon a aujourd’hui fêté ses 30 ans et les dirigeants poursuivent sans relâche la mise en avant de leurs valeurs que sont la responsabilité, la loyauté, le respect, l’adaptabilité et le fait d’être conséquent.

Directeur de l’école Moser à Nyon depuis 2015, monsieur Jacques Moriggi, 30 ans dans l’enseignement secondaire, membre de la Commission suisse de maturité (CSM) depuis 2013 et membre du comité de l’Association vaudoise des écoles privées (AVDEP) depuis 2015, répond à nos questions.

Quel projet pédagogique suit l’école Moser Nyon ?

Notre projet pédagogique donne la priorité à l’acquisition des langues tout en incluant fortement dans le cursus les sciences et l’art. Soucieux d’une éducation de qualité, nous proposons des parcours riches et caractérisés par leur adaptabilité, en prenant en compte le profil de l’élève pour lui permettre de trouver sa place.

Quelles filières propose l’école Moser Nyon pour le diplôme de maturité ?

L’école Moser propose trois filières pour le diplôme de maturité : la voie classique, la filière bilingue allemand-français et la filière bilingue anglais-français. Les langues sont donc l’ADN de notre école : l’enseignement en immersion dès le début du primaire donne à nos élèves des compétences linguistiques très élevées, sans pour autant négliger les domaines scientifiques, puisque nous avons également de beaux laboratoires pour y réaliser des travaux pratiques de biologie, de chimie ou encore de physique.

Quelles sont les méthodes adoptées par l’école pour la section primaire ?

Au primaire, il s’agit d’accroître l’autonomie de l’élève. L’enseignement y est plurilingue, avec l’introduction de l’allemand et de l’anglais dès la 5e HarmoS (8 ans), ainsi que des cours de différentes matières enseignées dans ces deux langues. L’objectif en fin de primaire est que les élèves suivent chaque semaine 12 périodes d’enseignement en français, 12 en allemand et 9 en anglais. L’utilisation des nouvelles technologies et le travail collaboratif permettent aux élèves de développer leur créativité et de cultiver leur goût d’apprendre. La journée continue permet aux élèves de faire leurs devoirs durant des études surveillées et de rentrer à la maison à 16h15.

Quelles sont les stratégies développées pour les classes secondaires ?

Au secondaire 1, l’objectif est de stimuler l’envie. Les élèves s’orientent vers différentes filières avec des renforcements en langues. Le programme iPad entamé au primaire s’étend jusqu’à la fin de la 11e HarmoS. L’encadrement individualisé et les études surveillées permettent d’accompagner efficacement chaque élève dans sa préparation vers l’objectif de la maturité. Au secondaire 2, il faut apprendre à mettre en perspective. Les élèves sont préparés en trois ans à l’examen suisse de maturité. Le système pédagogique mis en place, de type pré-universitaire, permet d’accroître encore l’autonomie des élèves et de les mettre davantage en phase avec les attentes du monde académique. Les cours se déroulent en auditoire et, après 30 minutes de théorie, les élèves se réunissent par groupes de 3 ou 4 et travaillent ensemble, toutes filières confondues, sur des exercices pratiques en présence des professeurs spécialistes de la discipline. Couplée aux études surveillées, cette révolution de l’enseignement dans les classes de maturité assure à l’école Moser les excellents résultats obtenus depuis des années lors de chaque session d’examens fédéraux.

Quelle est la différence entre le cursus public et le cursus proposé par votre école ?

L’école Moser suit de près le plan d’études romand. La principale différence avec le cursus public tient dans le fait que les gymnases vaudois préparent à l’examen de maturité cantonale, dont les procédures sont très différentes de celles appliquées pour l’obtention de la maturité suisse. Dès lors, les objectifs au secondaire 2 sont dictés par l’ordonnance fédérale de maturité et l’organisation du travail est adaptée en conséquence.

La méthodologie de votre cursus permet-elle à des élèves de primaire après 8 ans, ou de secondaire, de rejoindre l’école Moser sans craindre un écart pédagogique à rattrapper ?

Si nous débutons avec la classe de 5e, notre organisation interne avec notamment des cours de langues à niveau nous permet également d’accueillir des élèves dans toutes les classes supérieures du primaire, du secondaire 1 et même encore en première année de maturité.

COMMUNEMAG REGIONS

Le magazine pour les collectivités et les entrepries locales

Dernières informations régionales, touristiques, politiques et artistiques en date.

STATIONSMAG

Vous emmène vers les plus beaux endroits du monde avec une vision nouvelle

Les plus grands hôtels, les endroits les plus branchés, les invités pionniers les pluss en vue, pour des lecteurs en quête d'exclusivité

EXPORTMAG

Le magazine des affairistes du monde entier

ExportMag est le guide indispensable des affaires

CommuneMag

Télécharger notre application pour découvrir le contenu 3D caché derrière les textes et les images.