La Mésothérapie

La mésothérapie au service du rajeunissement
du visage


Le vieillissement est dû à plusieurs facteurs à la fois extrinsèques (environnementaux, alimentaires…) et intrinsèques (génétiques, hormonaux…). Il affecte l’ensemble des organes, dont la peau. Les conséquences sont une peau sèche, pâle, ridée, avec une perte de son élasticité. La mésothérapie permet par des micro-injections transdermiques de vitamines, d’enzymes, d’hormones ou d’acide hyaluronique de favoriser la synthèse de collagène et d’élastine pour stimuler les cellules de la peau et diminuer les effets du vieillissement.

Dr Bertrand Mercadier, chirurgien esthétique à Lausanne, nous éclaire sur cette pratique.

Quelle est la technique utilisée dans la mésothérapie, et est-ce une pratique douloureuse ?

Il existe différentes techniques en fonction du niveau d’injection : intra-épidermique, jonction dermo-épidermique, technique en nappage ou dermique profond. La mésothérapie est peu douloureuse et ne nécessite pas d’anesthésie ou qu’une anesthésie locale par l’application d’une crème. C’est un traitement médical.

Quelles sont les substances injectées ?

La composition des injections stériles utilisées peut comprendre plusieurs vitamines, additionnées d’acide hyaluronique non réticulé. Le but est de stimuler les fibroblastes pour produire du collagène et de l’élastine. L’acide hyaluronique favorise non seulement l’activation des fibroblastes, mais aussi le remodelage de la matrice extracellulaire, permettant une augmentation du collagène de type III.

Quels sont les résultats attendus de la mésothérapie, et en combien de temps sont-ils visibles ?

Cliniquement, le résultat est une diminution de la profondeur des rides, et une amélioration de l’élasticité cutanée, avec un retentissement sur la texture de la peau. Les zones concernées et traitées peuvent être le visage, le cou, le décolleté, le dos des mains ou le cuir chevelu. Cette technique peut être utilisée dans les cas de cellulite, en combinaison avec des règles hygiéno-diététiques, ou d’alopécie (perte de cheveux), ou encore pour redonner un coup d’éclat au niveau du visage. Les résultats sont visibles après 2 à 3 séances, au bout de 1 à 3 mois et doivent être entretenus ensuite par des injections semestrielles.

Quelles sont les complications possibles ?

Les complications et effets secondaires sont rares et dans la plupart des cas transitoires ; les contre-indications sont peu nombreuses. Il faut dans tous les cas faire un examen clinique avant les injections.


COMMUNEMAG REGIONS

Le magazine pour les collectivités et les entrepries locales

Dernières informations régionales, touristiques, politiques et artistiques en date.

STATIONSMAG

Vous emmène vers les plus beaux endroits du monde avec une vision nouvelle

Les plus grands hôtels, les endroits les plus branchés, les invités pionniers les pluss en vue, pour des lecteurs en quête d'exclusivité

EXPORTMAG

Le magazine des affairistes du monde entier

ExportMag est le guide indispensable des affaires

CommuneMag

Télécharger notre application pour découvrir le contenu 3D caché derrière les textes et les images.